FR / EN
LAVALLEN, PLANCHES

C’est dans une halle industrielle désaffectée et promise à la démolition, au cœur de Lausanne dans le quartier du Flon, que la Galerie E a présenté l’exposition "planches" de Julio Lavallén. Le bâtiment repéré a séduit, certes non par son architecture, mais par son dépouillement, l'espace qu'il offrait, cette qualité de la lumière, du silence, cette tranquillité, propices à une intériorisation, à la capture de l'instant, de l'éphémère... un endroit idéal pour contempler les bois de Julio Lavallén.

L’interet de la démarche de Julio Lavallén a été d’unir des éléments qui sont à priori en opposition : la rigidité et rugosité du support à la délicatesse et souplesse du corps féminin.

Ces planches, fragiles repères de notre histoire sont un formidable révélateur de contrastes et pourtant une veine, un nœud ou une fissure bois provoque communion entre chair et matière. Finalement la rugosité est vaincue par la douceur.